Remise en question : une bonne chose ?